Le gravier avant les arbres

Le gravier avant les arbres
Dans l’allée blanche de nos pas
On allait ramass­er des prunes
Sur la pointe de notre âge
Ma mère à la fenêtre appelait sans fin 
Et jusqu’au soir l’île des jeux de bois