Portraits de voyage (2) : “J’appelle ça des amitiés à usage unique”

Il aurait sans doute pu être un excel­lent ami (bien­veil­lant, curieux et à l’écoute com­me tous mes amis), mais nous avons rapi­de­ment com­pris tous les deux que nous ne nous rever­rions pas, bien que nous nous soyons recon­nus. Les ami­tiés à “usage unique” (com­me il les qual­i­fia alors) ont quelque chose de néces­saire et d’essentiel…

Poursuivre la lecture →

Portraits du Québec : “La nuit on les voit pas mais on sait à l’odeur qu’ils sont là”

Au départ de Québec pour pren­dre l’avion avec le chauf­feur qui m’expliquait toute la logis­tique du déblayage. Tra­vail de Sisyphe, avec de gross­es voitures à mandibules, par­fois chargées d’une seule rue, allers puis retours toute la journée ; elles bâtis­sent des murs de neige sur les côtés (“Vous voyez le feu rouge là à 5 mètres du…

Poursuivre la lecture →

Peut-on reconnaître la littérature numérique ? (II) oeuvres et performances

Je ne présen­terai ici que des oeu­vres et per­for­mances pro­posées lors du fes­ti­val Chercher le tex­te (voir par­tie I) ; une troisième par­tie (la dernière) accueillera ain­si d’autres créa­tions, iden­ti­fiées à par­tir de nou­veaux critères et notam­ment con­fron­tés aux con­férences du col­lo­que. Com­me je l’avais pré­cisé dans la pre­mière par­tie de cette série, je n’ai…

Poursuivre la lecture →

Portraits de phrases : “Juste pour vous dire qu’on va fermer”

Cette phrase ne tombe jamais com­me un couperet : des sig­nes l’anticipent, ména­gent une sor­tie con­ven­able pour les deux par­ties. Nous en prenons con­science à mesure que nous sommes invités à nous en aller (range­ment bruyant des chais­es, poubelles sor­ties vigoureuse­ment, etc.). Cha­cun s’évite une inter­ac­tion embar­ras­san­te : les uns n’ont pas à rap­pel­er aux autres qu’ils ne…

Poursuivre la lecture →

Peut-on reconnaître la littérature numérique ? (I) Matière, écart, langage

Je la recon­nais d’une façon physique. Il y a quelque chose qui change en moi. Je n’ose pas par­ler de la cir­cu­la­tion de mon sang ou du ryth­me de ma res­pi­ra­tion, mais il y a des choses que je recon­nais tout de suite com­me étant de la poésie. (Borges, Entre­tiens avec Georges Char­bon­nier) J’ai beau­coup…

Poursuivre la lecture →