Je suis noire, musulmane et grosse” : des corps indisciplinés sur Instagram

Dans un arti­cle très récent1Kristin M. Peter­son, “The Unruly, Loud, and Inter­sec­tion­al Mus­lim Woman: Inter­rupt­ing the Aes­thet­ic Styles of Islam­ic Fash­ion Images on Insta­gram”, Inter­na­tion­al Jour­nal of Com­mu­ni­ca­tion, 14(0), 2020, p. 20. pub­lié par la revue Inter­na­tion­al Jour­nal of Com­mu­ni­ca­tion, Kristin Peter­son, enseignante-chercheuse dans le départe­ment de Com­mu­ni­ca­tion de Boston Col­lege, se pro­pose d’ex­plor­er le…

Poursuivre la lecture →

Angoisse de l’avenir, effondrement du monde…comment retrouver du désir ?

Une con­ver­sa­tion avec Mélodie Fau­ry sur twit­ter, pré­cieuse comme tou­jours : Toutes les théories méréologiques (sys­témisme, con­nex­ion­nisme, acteur-réseau, écol­o­gisme et j’en passe), qui mon­trent com­ment nous sommes relié.e.s les un.e.s aux autres (humains, nature, matéri­aux, cel­lules, etc.), sont pré­cieuses, notam­ment lorsqu’elles passent à l’échelle macro, à l’échelle inter­na­tionale, pour mon­tr­er les con­séquences de nos petites…

Poursuivre la lecture →

Formes littéraires sur le web (4) la ville, une expérience

Sup­posez que vous deviez vous con­tredire ; et alors ?” (Emer­son, Compter sur soi, 1847) Le geste d’Anh Mat nous indique com­bi­en nos expéri­ences sont pré­cieuses et pourquoi nous devons appren­dre à nous faire con­fi­ance. Qu’est-ce que la con­fi­ance ? C’est assumer d’avoir une expérience1C’est tout le thème des pre­miers philosophes améri­cains, con­fron­tés à l’héritage…

Poursuivre la lecture →

Formes littéraires sur le web (3) présence de l’élégie

Il est mer­veilleux d’être ici” (Rilke) Innom­brables les thrènes et les épi­taphes dans nos réseaux, nos espaces web (groupes Face­book, thread twit­ter, etc.) ; la recherche uni­ver­si­taire a très bien doc­u­men­té ces pra­tiques de recueille­ment et de pro­lon­ga­tion du lien à tra­vers les signes du mort. De mon côté, j’aimerais de nou­veau attir­er l’at­ten­tion sur le tra­vail…

Poursuivre la lecture →

Immolation d’Anas : serions-nous devenus bourgeois ?

Le geste d’Anas, l’im­mo­la­tion de cet étu­di­ant lyon­nais, a immé­di­ate­ment été dis­qual­i­fié par le gou­verne­ment d’Em­manuel Macron (voir la chronique de Clé­ment Vick­torovitch), mal­gré une reven­di­ca­tion claire. Cette désig­ni­fi­ca­tion con­stitue une mytholo­gie, au sens de Barthes : c’est une parole volée ou une parole qu’on tente de nous vol­er pour la sous­traire au débat pub­lic en invo­quant…

Poursuivre la lecture →