Les 7 mondes sacrés du livre annoté

Tatiana Nikolo­va-Hous­ton pro­pose dans “Mar­gin­a­lia and Colophons in Bul­gar­i­an Man­u­scripts and Ear­ly Print­ed Books” (Jour­nal of Reli­gious & The­o­log­i­cal, 8, 1–2, 2009) un arti­cle sur les anno­ta­tions mar­ginales pro­duites dans 146 man­u­scrits slaves tirées de la col­lec­tion HACI (1500 man­u­scrits du Xème siè­cle au XIXème siè­cle). La chercheuse part d’un topos (bien con­nu par les…

Poursuivre la lecture →

Bienfaits et méfaits des annotations partagées

Dans ma quête d’études sur l’annotation, je suis tombé sur un arti­cle dense et impor­tant de Joan­na L. Wolfe and Christine M. Neuwirth rédigé en 2004 1Wolfe Joan­na L., Neuwirth Christine M., “From the Mar­gins to the Cen­ter : The Future of Anno­ta­tion “, Jour­nal of Busi­ness and Tech­ni­cal Com­mu­ni­ca­tion, 15, 2001.. Les deux chercheuses se…

Poursuivre la lecture →

Les 4 royaumes de l’annotation (1500–2012)

H. J. Jack­son pro­pose dans son étude con­sacrée aux mar­ques mar­ginales1­Jack­son H.J, Mar­gin­a­lia : Read­ers Writ­ing in Books, Con­necti­cut, Yale Uni­ver­si­ty Press, 2002., et pour la péri­ode qui la con­cerne (1700–2000, Angleter­re), de divis­er leur “empire” en trois roy­aumes. 1500–1700 : entre autorité et con­tes­ta­tion Le pre­mier (1500–1700) révèle un con­flit impor­tant des légitim­ités, d’une con­quête de…

Poursuivre la lecture →

Garder le fil” de la lecture : le projet d’un étudiant en design

J’ai reçu la semaine dernière le mail d’un étu­di­ant en design (Robin de Mourat) qui m’a rapi­de­ment présen­té son pro­jet de fin d’année (à l’école Boulle, en design). Son tra­vail porte plus pré­cisé­ment sur la « lec­ture d’étude » (Alain Gif­fard) et sur les moyens pour l’assister. Pour en ren­dre compte, Robin a mis en…

Poursuivre la lecture →

Hygiène de la lecture (3) : le cellophane, l’air et les pores

Qu’une page soit cornée, que la cou­ver­ture soit légère­ment abîmée (et non pas jau­nie : car l’action du temps, c’est-à-dire d’une action intérieure – sans hom­me –, peut, dans cer­taines con­di­tions, accroître sa valeur), que la jaque­t­te soit défectueuse, et c’est le rejet : je préfèr­erai au livre rapi­de­ment feuil­leté un exem­plaire non entamé. C’est qu’il…

Poursuivre la lecture →