[Elle] posa un doigt léger sur son cœur et prescrivit trois gouttes d’eau rougie, de la mie de pain et du repos.”

Palafox brisa sa coquille. Son inten­tion n’était pour­tant pas d’éclore, non, pas de sitôt, il voulait juste s’agrandir un peu, juste s’approprier le local con­tigu. Croître dans un œuf, un jour arrive où on ne peut plus. Palafox com­mençait à man­quer d’espace. Mau­reen renoua avec son passé, elle se pen­cha sur Palafox, posa un doigt…

Poursuivre la lecture →

Rhétorique des marginalia imprimées

Les “mar­gin­a­lia imprimées” sont l’ensemble des com­men­taires qui accom­pa­g­naient le texte imprimé au 16ème siè­cle. Elles s’apparentent ain­si aux “mar­gin­a­lia de con­fec­tion” (notes de l’éditeur, folio­ta­tion, etc.) et, con­traire­ment aux “mar­gin­a­lia de lecture”1Tura Adol­fo, 2005, “Essai sur les mar­gin­a­lia en tant que pra­tique et doc­u­ments” dans Daniel Jacquart et Danielle Bur­nett (dir.), Sci­en­tia in Mar­gine. Etudes…

Poursuivre la lecture →

Portraits du Québec : “Achète-toi un bloc comme moi pour faire de l’argent habibi !”

Il ne pou­vait qu’être libanais, avec sa générosité indécem­ment dis­tribuée (“Tiens, un pour­boire pour toi !”) : de cette vieille généra­tion d’expatriés qui se croient partout en Afrique, où ils déti­en­nent le pou­voir économique. Entre cousins, on est gênés de voir les vieilles tantes et les vieux oncles, si aimants avec nous, par­ler avec indif­férence aux “bonnes”.…

Poursuivre la lecture →

Portraits de la mort : “Elle oubliait la mort de son mari pis elle revivait le deuil tous les jours”

(Québec, été 2013) Dans un hôpi­tal oui pour arrondir les fins de mois t’sais. J’aide les per­son­nes âgées ; c’est dur par­fois avec Alzheimer. Avec une Madame, trois fois ça a pris pour qu’on se présente. J’y ai dit : — Bon­jour moi c’est M. et vous ? — Moi c’est Chan­tal. — Enchan­té Chan­tal,…

Poursuivre la lecture →

Quelques repères sur l’histoire de l’annotation en Chine (1000–1800)

Belle thèse de Li Yu sur l’histoire de la lec­ture dans la Chine impéri­ale de 1000 à 18001 YU li, A His­to­ry of Read­ing in Late Impe­r­i­al Chi­na, 1000–1800, Thèse de doc­tor­at en philoso­phie, The Ohio State Uni­ver­si­ty, 2003. , télécharge­able gra­tu­ite­ment et libre­ment ici. Je l’ai lue rapi­de­ment, juste pour avoir une vision d’ensemble du con­texte dans…

Poursuivre la lecture →