Portraits de voyage (1) : “Eux” et “nous”

(Tan­zanie, été 2012) C’était bien en mou­ve­ment, lorsque notre 4x4 ren­con­trait le leur, soit pour le dépasser soit pour être devancé, que nous aperce­vions (ou imag­in­ions en les recon­sti­tu­ant), dans l’entrebâillement d’une fenêtre offer­te, les habi­tudes pris­es, les amé­nage­ments et les posi­tions que nous pen­sions être les seuls à adopter dans ces con­di­tions. Mais voici qu’eux…

Poursuivre la lecture →

Portraits de gestes : buffet et repas

(Tan­zanie, été 2012) L’intérêt d’un ryth­me com­mun se mesure d’autant mieux dans les repas. On peut le véri­fier avec les buf­fets où les organ­i­sa­tions, les gestes et les procé­dures par­ti­c­ulières qu’ils ren­dent pos­si­bles désta­bilisent l’ordre et les règles néces­saires à la con­sti­tu­tion d’un groupe soudé. Ton père, il finit le repas en 15 min­utes à…

Poursuivre la lecture →

Annotateurs virtuoses (I) : Gabriel Harvey, capturer tout le savoir de son temps

Ce sont moins les tech­niques et les procé­dures d’appositions de mar­ques qui frap­pent chez Gabriel Har­vey (1540–1630) que son extra­or­di­naire intérêt pour toute la lit­téra­ture de son temps. Son sys­tème d’annotations ne témoigne en effet pas d’une grande orig­i­nal­ité ou d’un très haut degré d’ingéniosité (mais j’ai peut-être lu trop rapi­de­ment le livre de Vir­ginia F.…

Poursuivre la lecture →

Marges médiévales et marges de la vie universitaire

Les marges médié­vales ont déjà fait l’objet de nom­breuses études qui en ont notam­ment révélé la richesse pic­turale et sym­bol­ique, sans lien véri­ta­ble avec le tex­te (quand il n’est pas qu’un pré­tex­te), à par­tir de laque­lle la page devient fête pour l’oeil ou dis­tan­ci­a­tion ironique avec ce spec­ta­cle (com­ment com­pren­dre autrement les babouins dans les…

Poursuivre la lecture →

Textus : une solution d’annotation Open Source et collaborative

J’apprenais il y a quelques semaines (via Dig­i­tal Human­i­ties Inter­na­tion­al) l’existence d’un pro­jet impor­tant (annon­cé en décem­bre dernier) dont j’ignorais tout : Tex­tus de l’Open Knowl­edge Foun­da­tion. Impor­tant, en effet, parce qu’il se présen­te com­me une solu­tion d’annotation Open Source déclin­able (le pre­mier à en béné­ficier devrait ain­si être l’Open Phi­los­o­phy) chargée de fournir aux universitaires/scolaires les moyens de…

Poursuivre la lecture →