Hygiène de la lecture (I) : l’étiquette et la cire

Il n’y a pas beau­coup de dif­férences entre l’action qui con­siste à arracher l’étiquette d’un livre et celle qui pousse chaque semaine femmes et hommes à s’épil­er à la cire. Dans les deux cas, le ter­rain néces­site une pré­pa­ra­tion minu­tieuse. La qua­trième de cou­ver­ture d’un livre est bal­ayée de la main pour repér­er les élé­ments venus la cor­rompre…

Poursuivre la lecture →

Histoire de nos livres perdus

Si l’on devait encore avoir la preuve que les livres nous choi­sis­sent plus que nous ne les choi­sis­sons, il faudrait sans doute faire l’histoire de ceux que nous avons per­dus. Cette perte n’est pas le résul­tat d’une nég­li­gence hon­teuse, nous ne per­dons pas les livres parce que nous les oublions, mais parce que, depuis que…

Poursuivre la lecture →