Profitez bien du printemps pour moi…J’ai pas pu baiser pendant 8 mois !”

quebec-portrait-printemps

Un type de 65–70 dans un café québé­cois (une “brû­lerie”) ; avec la voisine-du-bas. Il a dit : “Le print­emps, c’est con­tagieux vous trou­vez pas ?” Ça met de bon­ne humeur (klax­on­ner les filles, boire un coup), dans un état con­tem­plat­if (les crottes de chien qui dégè­lent). On s’ennuie pas avec lui — même sur l’autoroute.

À qui il écrit, à ses petits enfants : c’est une promesse, tou­jours la tenir sinon ils ne croiront plus en rien et ça, c’est pas pos­si­ble.

Il ne pou­vait pas rester sur une note ten­dre, alors il a rajouté en par­tant : “Prof­itez bien du print­emps pour moi…J’ai pas pu bais­er pen­dant 8 mois !”

Laisser un commentaire