Mausolée pour les miens

Un vil­lage pour mon père — tuiles rouges, sap­ins et chê­nes (Cent ans les sépar­ent) Des prunes pour mes frères  Dans l’allée blanche de leurs pas Une forêt pour ma sœur de faunes — Oiseaux-lyres, per­ro­quets, baig­noire ! Et pour ma mère (ma mère…) l’aube tris­te l’heure pau­vre Dans une tasse

Poursuivre la lecture →

Portraits de formes littéraires (0) : la reconnaissance comme thème de recherche

Je la recon­nais d’une façon physique. Il y a quelque chose qui change en moi. Je n’ose pas par­ler de la cir­cu­la­tion de mon sang ou du ryth­me de ma res­pi­ra­tion, mais il y a des choses que je recon­nais tout de suite com­me étant de la poésie.” (Borges, Entre­tiens avec Georges Char­bon­nier) La recon­nais­sance est…

Poursuivre la lecture →

Archéologie d’une maison qu’est pas la mienne

les bruits de pas que l’on entendait hier (…) ne son­nent plus que dans le sou­venir” (Man­di­ar­gues) *** tu regar­dais les herbes pousser par la fenêtre tris­te *** Amped_TAPEX3_2.4 BELL001 BELL396 Chez­nous Dlink-4EA0 Maison MJR Mynet 2.4 NTGR.VMB_1516065806 *** com­ment c’était ici ? vous avez tou­jours vécu là ? *** Ce ne sont pas des strates —…

Poursuivre la lecture →