Notes sur Grindr (3) “tout se passe au feeling”

Le “feel­ing” sur Grindr, comme sur tous les dis­posi­tifs de ren­con­tres à dis­tance (“cherche de tout au feel­ing”, “lais­sons faire le feel­ing”, etc.), relève des sig­nifi­ants flot­tants (Lévi-Strauss) : comme “truc” ou “schtroumpf”, il laisse l’in­ter­locu­teur en com­pren­dre le sens à par­tir du con­texte d’énon­ci­a­tion, de son jeu de lan­gage, qui investit le corps cav­erneux du…

Poursuivre la lecture →

Elle a liké sa photo” ou les signes matériels de l’amour et de la jalousie dans la télé dite réalité

Les signes met­tent en ten­sion inter­pré­ta­tive : la trace d’une action (voir un mes­sage sur what­sapp, par exem­ple) crée tout un jeu, une petite sec­ousse dans l’or­dre du vis­i­ble, qui con­duit à s’a­juster, à appa­raître en alter­nant les pos­tures com­mu­ni­ca­tion­nelles (immé­di­ate, chaleu­ruese, mys­térieuse, dif­férée, froide, etc.) selon l’in­ten­tion, les pré­sup­po­si­tions, la tra­jec­toire sin­ueuse de la…

Poursuivre la lecture →

La famille comme membre, le démembrement d’Osiris et le rituel d’Isis

(Fêtes d’hiv­er, 2020) Un mem­bre de la famille est partout présent vis­i­ble nulle part (Flaubert, au sujet de Dieu) : la famille. C’est un être puis­sant, qui tra­vaille à sa survie, à la redis­tri­b­u­tion des rôles selon un pro­to­cole patiem­ment défi­ni et indé­fectible, qui va à l’en­con­tre des aspi­ra­tions de cha­cun de ses mem­bres, nie…

Poursuivre la lecture →

Les émotions : des dispositifs d’attention écologique

(Peypin, 30 décem­bre) Les émo­tions, comme l’hyp­nose, sont des dis­posi­tifs d’at­ten­tion écologique : elles captent, ramassent dans l’e­space social et fam­i­li­er des signes, des gestes, des images le plus sou­vent entr’aperçues qu’elles syn­thé­tisent sous la forme d’un petit corps, d’un cen­tre délo­cal­isé ou dis­tribué ; elles fab­riquent ain­si con­tin­uelle­ment des micro mon­des, des paysages com­pressés.…

Poursuivre la lecture →

Ce geste, c’est TikTok !”

(23 décem­bre, dans une agence) Le monde social est frag­ile ; il ne tient pas à grand chose : aligne­ments d’ac­tion, ordre prévis­i­ble, insti­tu­tion. Avant même de se ren­con­tr­er, dans n’im­porte quelle sit­u­a­tion, nous savons plus ou moins com­ment nous com­porter, tant ces sit­u­a­tions sont stan­dard­is­ées (fête, anniver­saire, repas, etc.) ; à une salu­ta­tion nous…

Poursuivre la lecture →